foire aux vins 2017 foire aux vins 2017
dépêchez-vous, fin de l'offre dans 7 jour(s) 11h 7min 54sec
Panier - 0.00 € le panier est vide

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

LE PLUS GRAND CHOIX DE VINS DE BOURGOGNE

100% des vins en stock - Livraison en 48/72h

  Du lundi au samedi 9h-12h30 | 14h-18h30 : 03.80.79.29.90

Corton-Charlemagne

Superficie 62ha 94a 03ca

Commune Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses

  • Corton-Charlemagne
  • Corton-Charlemagne

Corton-Charlemagne 2008

Domaine de la Vougeraie

  • Vin blanc
  • Vendu à l'unité

Vignoble

Bourgogne  - Côte de Beaune


Appellation

Corton-Charlemagne Grand Cru


Cépage

Chardonnay


Format

75 cl - Bouteille

Disponibilité: Epuisé

Special Price 101,70 €

Prix normal 113,00 €

Commentaires

Offerte en 775 par l'empereur Charlemagne aux chanoines de la collégiale Saint-Andoche à Saulieu, cette vigne connaît un destin exceptionnel : elle demeurera en effet plus de 1000 ans dans le patrimoine de cette communauté religieuse ! Le chardonnay s'y montre impérial. Tandis qu'il gravit en bouche les marches du palais, il s'élève et s'accomplit comme si le corps et le bouquet se fondaient en une unité absolue. Onctueux et sec, ferme et caressant, enveloppé et profond, il possède toutes les grâces sous un caractère inflexible. - Un peu d'histoire ? Pour obtenir les bonnes grâces de l'Egli...
En savoir +

Le Domaine

Domaine de la Vougeraie 7 Bis Rue de l'Eglise 21700 Premeaux Prissey - Le domaine de la Vougeraie est né en 1999 d'une décision familiale de regrouper les vignes autour d'une entité et d'un nom. « La Vougeraie », demeure familiale, symbole de la filiation, de Louis Boisset, le grand-père, Jean-Claude Boisset, son fils et aujourd'hui Nathalie et Jean-Charles, ses enfants, à l'origine de la « renaissance » de ce domaine. Evocation de Vougeot qui réunit en son sein 10 hectares de vignes précieuses, le tiers du vignoble. - La Vougeraie c'est aussi une volonté, « révéler les terroirs dans l'exce...
En savoir +

<

Vins de la même appellation

>

Le domaine

Domaine de la Vougeraie
7 Bis Rue de l'Eglise
21700 Premeaux Prissey

Le domaine de la Vougeraie est né en 1999 d'une décision familiale de regrouper les vignes autour d'une entité et d'un nom. « La Vougeraie », demeure familiale, symbole de la filiation, de Louis Boisset, le grand-père, Jean-Claude Boisset, son fils et aujourd'hui Nathalie et Jean-Charles, ses enfants, à l'origine de la « renaissance » de ce domaine. Evocation de Vougeot qui réunit en son sein 10 hectares de vignes précieuses, le tiers du vignoble.

La Vougeraie c'est aussi une volonté, « révéler les terroirs dans l'excellence ». Une philosophie exigeante exprimée dès l'origine par le choix de la viticulture biologique : retrouver des sols vivants pour exalter des vins purs. Très vite la biodynamie a fait ses premiers pas, en douceur, dans une vision plus holistique et aujourd'hui plus de la moitié du domaine est ainsi cultivée.

Le Domaine de La Vougeraie naît en 1999, mais son histoire remontre à 1964 avec la première vigne, « Les Evocelles ». C'est Jean-Claude Boisset, le père, qui l'a acquise à ses tout débuts. Ici, c'est dans son village qu'il aura ses premières terres, ces cinq hectares sur Gevrey-Chambertin, de l'appellation village aux grands crus, la palette est multicolore.

Vingt ans plus tard, la première opportunité leur offre, autour de Vougeot : Le Clos du Prieuré, la première parcelle de Clos Vougeot, le Musigny, les Bonnes Mares et les Charmes-Chambertin, et leur premier pied en Côte de Beaune avec le Corton Clos du Roi et les Beaune Grèves. Leur présence en Côte de Nuits s'affirme encore avec le Clos des Corvées Pagets et les Damodes à Nuits-Saint-Georges.

L'acquisition en 1996 d'un autre grand domaine leur apporte alors leur « tiers » beaunois comme ils l'appellent : Corton-Charlemagne, les deux vignes sur Pommard, les premiers crus de Beaune et de Savigny, des noms qui donnent une autre dimension au domaine. La dernière décennie du XXème siècle signe à la vigne une ère nouvelle : la culture intégrée et raisonnée, vers une culture biologique, une démarche essentielle à leurs yeux.

Enfin, Vougeot ferme la boucle en résonnant une nouvelle fois d'un écho familier avec l'apport d'un patchwork évocateur… Clos Vougeot, En Bollery, la fameuse parcelle en face du Clos Vougeot, le premier cru les Cras, et surtout de leur bijou, le Clos Blanc, fameux monopole aux reflets d'or, unique en Côte de Nuits… Ainsi de ces dix hectares dans le village familial, inspiré de la maison de leurs parents, est né le nom du Domaine de la Vougeraie, naturellement, comme un retour aux sources de leur enfance et un défi pour l'avenir…

Commentaires

Offerte en 775 par l'empereur Charlemagne aux chanoines de la collégiale Saint-Andoche à Saulieu, cette vigne connaît un destin exceptionnel : elle demeurera en effet plus de 1000 ans dans le patrimoine de cette communauté religieuse ! Le chardonnay s'y montre impérial. Tandis qu'il gravit en bouche les marches du palais, il s'élève et s'accomplit comme si le corps et le bouquet se fondaient en une unité absolue. Onctueux et sec, ferme et caressant, enveloppé et profond, il possède toutes les grâces sous un caractère inflexible.

Un peu d'histoire ?
Pour obtenir les bonnes grâces de l'Eglise, Charlemagne offre son vignoble de Corton à la collégiale Saint-Andoche de Saulieu. Il s'agit d'ailleurs d'un bien spolié par son grand-père Charles Martel : juste retour des choses ! Le Clos Charlemagne, comme on l'appelle jadis, va rester la propriété de la collégiale jusqu'à la Révolution française où il est alors vendu comme bien national (1791-92).
Charlemagne est ainsi devenu, comme l'écrit Claude Chapuis “le personnage historique le plus populaire du coteau de Corton” : son emblème, l'aigle à deux têtes, figure sur les blasons des deux villages d'Aloxe et de Pernand.
Si on appelait Charlemagne l'empereur à la barbe fleurie, c'est en raison du vin rouge qui la colorait lorsqu'il buvait un peu trop vite. Son épouse lui en aurait fait grief, lui conseillant de planter cette vigne en raisins blancs. Ce qui fut fait : ainsi le Corton-Charlemagne est-il devenu un vin blanc ! C'est du moins ce que la légende assure...
Situation : au sud de la Montagne de Corton, entre Nuits-Saint-Georges et Beaune, il épouse l'arrondi du coteau qui relie Aloxe-Corton et Pernand-Vergelesses. Exposé au Midi, il s'étend en pente assez prononcée entre 250 et 320 mètres d'altitude. Cépage : 100 % Chardonnay. Sol et sous-sol : sol riche en silice, très calcaire, limoneux et très caillouteux (terre blanche). Compost du GEST (Groupement d'Etude et de Suivi des Terroirs). Densité de plantation : 10 000 pieds / ha. Rendement : 47,37 hl / ha. Matériel végétal : sélection clonale à 40 % et sélection massale à 60 %. Lutte raisonnée depuis 1995. Agriculture biologique depuis 1998. Agrément reçu en 1999. Agriculture bio-dynamique depuis la campagne 2001. Labour au cheval. Taille : Guyot. Actualité de la vigne : Buttage des vignes en hiver. Pulvérisation de tisane d'ortie et de rhubarbe (nouveau), de décoction de prêle et de silice, tanaisie, saule, prêle, achillée et tanaisie. Préparation biodynamique, 500 et 501 à la fin de l'hiver et au printemps, et 501 avant la fleur. Evasivage au printemps.

BackTop