foire aux vins 2017

FOIRE AUX VINS 2017 | du 02/09 au 24/09

21/09 : -10% sur les vieux millésimes & les gros contenants
dépêchez-vous, fin de l'offre dans 7 jour(s) 11h 7min 54sec
Panier - 0.00 € le panier est vide

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

LE PLUS GRAND CHOIX DE VINS DE BOURGOGNE

100% des vins en stock - Livraison en 48/72h

  Du lundi au samedi 9h-12h30 | 14h-18h30 : 03.80.79.29.90

22, Rue de l'Eglise

Domaine Denis MORTET - Côte de Nuits
22, Rue de l'église
21220 Gevrey-Chambertin

Charles Mortet crée son domaine en 1956 avec un seul hectare de vignes. Fidèle à la tradition Bourguignonne, il vend l'essentiel de sa production au négoce.

En 1978, Denis rejoint son père avec Laurence, son épouse. Denis développe peu à peu la commercialisation en bouteille. En 1993, il prend la succession de son père et crée le Domaine Denis Mortet. Constitué à l'époque de 4,5 hectares sur les communes de Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny et Vougeot.

Denis était sans cesse en éveil, les sens à fleur de peau. Il nourrissait ses vignes et elles le nourrissaient. Les fondations du style incomparable des vins du domaine sont là : observer, écouter, sentir, goûter, toucher. Denis ressentait le vin avant même de le penser. L'émotion l'emportait sur les mots, l'intuition sur la raison. Le vin ne se limitait jamais au seul produit mais à tout ce qui l'accompagnait ou le mettait en valeur : une anecdote à la vigne, une rencontre, un moment particulier, un état d'âme. Rien n'a changé aujourd'hui. Les saveurs du vin se confondent toujours avec celles de la vie. Le goût du vin reste une quête de sens autant que des sens.

En 2000, Arnaud rejoint son père. Depuis 2005, il dirige le domaine avec sa mère Laurence et suit toujours la même recette.

Respecter la terre…

Denis aimait la nature. En 1996, il bannit les désherbants et les engrais chimiques. Il privilégie les labours et les amendements organiques en broyant sur place les sarments de taille. En toute logique familiale, Arnaud pousse encore plus loin les soins apportés à la vigne. Sans esprit partisan, il opte pour une viticulture largement inspirée du bio, la plus proche selon lui de la nature. Arnaud veut que ses vignes respirent, que la terre soit souple et habitée par une faune et une flore protectrices. Il veut que ses raisins mûrissent en restant fermes et frais.

Comprendre les climats…

L'acquisition de nouvelles parcelles dans les années 90, éveille encore davantage le désir de connaître à fond les sols arpentés sans arrêt. Pendant 10 ans, aidé par Jacky Rigaux, il va isoler chaque climat de ses Gevrey-Chambertin. D'une seule cuvée, il en décline 5, une par climat. Aujourd'hui, Arnaud élabore moins de cuvées de Gevrey-Chambertin. Mais le travail entrepris par son père lui a permis de comprendre toute la subtilité d'un assemblage : pourquoi la puissance du « Vellé » se marie si bien avec la finesse d'En Motrot, pourquoi l'élégance d'En Derée se combine parfaitement avec la force de la Combe du Dessus. Denis a beaucoup œuvré pour la connaissance des climats de Gevrey-Chambertin. Cette volonté de comprendre a donné naissance au style maison des vins du domaine. Denis s'est exprimé avec les terroirs comme le musicien s'exprime avec son instrument. Si le tempo d'Arnaud est différent de celui de Denis, la musique reste la même.

Vinifier en douceur…

Il préfère parler d'infusion plutôt que d'extraction. En 2008, grâce à un égrappoir spécialement conçu pour le domaine, il a vinifié pour la première fois en baies entières tout en égrappant à 100 % ! À la fin des fermentations alcooliques, il restait des grains entiers qu'il a mangés comme des cerises à l'eau-de-vie. Comment ne pas faire des vins fruités avec une telle matière ?

Elever avec patience…

Tous les vins bénéficient d'un élevage en fûts 100 % bois neuf. Depuis 2006, Arnaud fait des essais avec des fûts d'un vin pour les villages. La durée de l'élevage reste la même, 18 mois. Les vins reposent sur lies fines, avec un seul soutirage un mois avant la mise en bouteille. Tous les vins sont également placés un mois avant la mise en petites cuves inox : le fruité est explosif et frais, les tanins sont très ronds. Les fixin et les marsannay sont quasiment prêts à boire sans altération de leur potentiel de garde. Le domaine a toujours travaillé avec un seul tonnelier, François Frères.

Aucun produit ne correspond à la sélection.

BackTop